Village de Bezonvaux, 24 février : sans relève ni ravitaillement, sous le feu de l'artillerie allemande, les soldats français épuisés et décimés se sacrifient pour ralentir l'avancée allemande mais les villages tombent les uns après les autres ...